Formations sur-mesure

Le CCRC propose un catalogue de formation sur-mesure pour tout type de public : particulier, une PME, une TPE, une start-up, un groupe d’étudiants, Université ou encore un club de passionnés

Nous proposons de nombreuses solutions qui peuvent être adaptées selon votre profil. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

Composites

Vous souhaitez vous former dans les matériaux composites ? Le CCRC vous propose de nombreux procédés ! Cliquez sur celui qui vous intéresse !

Composites voies liquides

Les procédés de fabrication dit « par voies liquides » reposent sur l’imprégnation de renfort secs par une résine (matrice) liquide. La fabrication des pièces de structures par ces procédés peut être envisagée aux travers des procédés de moulage au contact, par infusion ou bien encore par injection de résine.

Le choix du procédé se fera sur des considérations mécaniques et géométriques de la structure, mais également sur des paramètres de volume de production et de santé des travailleurs.

Moulage au contact

Le procédé de moulage au contact permet de réaliser des structures en composite à température ambiante, il ne nécessite pas d’équipements trop onéreux et permet de réaliser des pièces de résistances mécaniques faibles à intermédiaires. Les structures réalisées peuvent être de petites ou moyennes dimensions et la cadence de production est faible. L’imprégnation des renforts par la résine est directement réalisée par les opérateurs.

Procédé souvent considéré comme le plus simple à mettre en œuvre, il requiert néanmoins une bonne connaissance des résines, catalyseurs, agent de démoulage, solvants, charges et renforts.

Les opérateurs doivent observer des règles d’hygiène, de sécurité et de protection de l’environnement dans la mise en œuvre du procédé et respecter les règles de stratification et la traçabilité des produits. L’opérateur devra connaitre les fiches de sécurité et les fiches produits, travailler de manière organisée et porter une grande attention à l’organisation de son poste de travail.

 

Vous souhaitez vous former au procédé de moulage au contact ?

Contactez-nous pour établir un devis adapté à vos besoins.

Infusion

Le procédé d’infusion repose sur l’utilisation du vide, la perméabilité des renforts et la viscosité de la résine qui conditionneront la mise en place des voies de vide, des canaux de résine et l’utilisation de différents consommables.

Ce procédé est généralement mis-en-œuvre pour la production de pièces de grandes dimensions (coques de bateau, pâles d’éolienne, panneaux sandwich…) à géométrie simples et produites en petites et moyennes séries.

Les opérateurs doivent observer des règles d’hygiènes, de sécurité et de protection de l’environnement dans la mise en œuvre du procédé. Ils doivent également respecter les plans et séquences d’empilement des renforts, connaitre les différents consommables (mastics, bâches, filets d’infusion, drains, canaux, éléments de tuyauterie) et leurs principales caractéristiques. Les opérateurs doivent savoir effectuer des dosages, connaitre les notions de débits, de vitesse d’infusion, de viscositéde perméabilité, savoir contrôler le vide et la température de polymérisation.

Vous souhaitez vous former au procédé d’infusion ?

Contactez-nous pour établir un devis adapté à vos besoins

processus d'infusion

Injection

moteur-avion

Le procédé d’injection (RTM, VARTM) repose sur l’utilisation combinée du vide et d’un système de mise sous pression de la résine pour imprégner une préforme sèche placée dans un moule fermé. L’injection est généralement pilotée par une machine d’injection nécessitant d’être programmée. Les conditions de température de la résine, des tuyaux et du moule doivent être respectées ainsi que les pressions, vitesse et débit de résine pour éviter d’obtenir des pièces non-conformes.

Ce procédé est généralement mis-en-œuvre pour la production de pièces de petites et moyennes dimensions à géométrie pouvant être complexes et produites en moyennes séries. Il se retrouvera dans l’industrie aéronautique, automobile (luxe). Les pièces possèdent de meilleures propriétés mécaniques spécifiques que celle réalisées en infusion.

Les opérateurs doivent observer des règles d’hygiènes, de sécurité et de protection de l’environnement dans la mise en œuvre du procédé. Ils doivent également respecter les plans et séquences d’empilement des renforts, savoir effectuer des dosages, connaitre les notions de pression, de débits, de vitesse d’infusion, de viscosité, de perméabilité, savoir contrôler le vide et la température de polymérisation. Il devra également savoir consigner ses opérations informatiquement et s’inscrire dans la démarche de traçabilité et qualité de l’entreprise.

Au CCRC l’injection est abordée sur une machine d’injection ciject one two. Nous mettons également en œuvre des injections sous presse chauffante Isojet à l’aide de pots sous pression.

Vous souhaitez vous former au procédé d’injection ?

Contactez-nous pour établir un devis adapté à vos besoins !

 

Composites hautes performances

Les composites hautes performances sont mis en œuvre dans des domaines où les performances mécaniques doivent être optimisées et le compromis sur la qualité des structures n’est pas admis (industrie aéronautique, spatiale, militaire, sport de haut niveau).

De manière à garantir une homogénéité des propriétés mécaniques, les composites hautes performances sont réalisées à partir de renforts pré-imprégnés de résine. Cette méthode permet de contrôler précisément le taux volumique de fibres ainsi que l’orientation des renforts au sein de la structure afin de maximiser leurs propriétés mécaniques. Leur cuisson s’effectue généralement sous vide seul en étuve, ou bien en autoclave pour y additionner l’action de la pression sur la matière. Les composites hautes performances subissent généralement une étape de post-cuisson leur permettant d’afficher des bonnes performances mécaniques à des températures pouvant dépasser les 100°C.  

Les opérateurs doivent être rigoureux, précis et patient. Ils doivent également savoir travailler dans des règles d’hygiènes et de sécurité strictes et s’inscrire dans la démarche qualité de l’entreprise en appliquant de manière stricte la démarche de traçabilité des opérations. Les opérations de stratifications s’effectuent en atmosphère contrôlée (poussière, température, hygrométrie) de manière à satisfaire aux exigences aéronautiques.

L’opérateur devra également connaître les règles de stratification, réaliser des panneaux sandwich, chasser les FOD, savoir mettre en place les consommables, et réaliser des bags. Il devra également savoir programmer et lancer une cuisson sur autoclave ou en étuve en toute sécurité et détecter les anomalies.

 

Vous souhaitez vous former à la réalisation de structure composites hautes performance sur un équipement industriel ?

Contactez-nous pour établir un devis adapté à vos besoins !

composite haute performance

Réparation composites

reparation-composite

Avec l’augmentation du volume de production de pièces et structures composites la question de la maintenance et de la réparation de celles-ci se fait de plus en plus présente. De l’identification de l’endommagement à sa réparation. Plusieurs étapes doivent être respectées. L’éventail des réparations s’étends quant à lui de la correction cosmétique à la réparation structurelle.

En fonction du type d’endommagement, plusieurs méthodes peuvent être envisagées pour réaliser une réparation dans les règles de l’art.

L’opérateur en charge des réparations sur structures composites doit posséder des connaissances en mécaniques des matériaux composites, savoir classifier et évaluer la criticité des endommagements et adopter une stratégie adaptée pour mettre en œuvre la réparation de la structure.

Capacité d’analyse, lecture de documents techniques, connaissances théoriques et dextérité sont autant de compétences recherchées chez un technicien de réparation sur structures aéronautiques. Il devra opérer avec des outils de découpe, d’ablation et de perçage de structures composites, mais également savoir prendre des mesures précises et utiliser une valise de polymérisation. Le technicien devra également remplir les documents traçant les opérations et produits utilisés pour sa réparation. Véritable artisans ces profils sont de plus en plus recherchés dans le monde du composite.

Vous souhaitez vous former en mécanique des matériaux composites, connaitre les endommagements classiques et savoir comment opérer des réparations structurelles ?

Contactez-nous pour établir un devis adapté à vos besoins !

Tissage

Tissage 2D

Le tissage est l’une des techniques la plus ancienne développée par l’homme. De la connaissance des fils de chaînes et de trames au tissage d’une armure. L’opérateur de tissage doit comprendre la logique et la nomenclature des plans de montage de chaine permettant de réaliser des tissages présentant multiples armures.

Au cours de la formation, les différentes étapes du montage d’une chaine sont expliquées sur des métiers à tisser manuels à cadres montants. Quoi de mieux pour se former que de travailler à la réalisation de son propre tissu ? Lors de cette formation les stagiaires pourront créer des tissages qu’ils ont pensés de la couleur des fils de chaine et de trame aux motifs.

Vous souhaitez apprendre comment sont réalisés les tissus de nos vêtements et apprendre à créer vos propres tissages ?

Pour se former, le CCRC possède trois métiers à tisser de table Ashford (2 métiers 8 cadres et un métier 16 cadres).

 

 

tissage-2d

Tissage 3D - Métiers à tisser Jacquard

Le saviez-vous ? Les aubes de turbines des nouveaux moteurs LEAP sont réalisées à partir de résine et d’un tissage 3D de fibres de carbone.

La réalisation de renforts 3D permet d’obtenir des composites moins sensibles à l’impact et aux sollicitations de flexion. Dans un souci de gain de masse et de résistance à la fatigue, les composites tissés 3D sont de plus en plus utilisées pour remplacer des pièces métalliques, notamment pour des solutions tournantes ou tubulaires.

Le CCRC propose de se former au montage de chaine sur métiers à tisser Jacquard et au tissage d’armures 3D sur machines industrielles. Lecture de plan, méthodologie, traçabilité des opérations sont nécessaires pour réaliser un tissage conforme.

tissage-3D

Contactez-nous pour établir un devis de formation adapté à vos besoins ! 

Prototypage

Usinage 5 axes simultanés

L’usinage 5 axes simultanés implique une combinaison de trois axes linéaires et de deux axes rotatifs. Les 5 axes sont mobilisés simultanément pour usiner des surfaces complexes. Les domaines de pointes comme l’aéronautique, le sport automobile, la fabrication de moule et les applications médicales.

Au CCRC il est possible de se former par la pratique sur un centre d’usinage 5 axes SPINNER U-620 équipé du système SINUMERIK 840D de SIEMENS.

Le contrôle dimensionnel des pièces peut ensuite être réalisé dans une salle de métrologie dédiée équipée d’une MMT Hexagon d’un bras de mesure Absolute arm compact et du logiciel Quindos.

usinage

Impression 3D - FDM

La fabrication par addition successive de couches de matière constitue une révolution dans le monde de la conception et du prototypage. L’impression 3D se développe aujourd’hui dans un grand nombre de domaines, industriel, médical, alimentaire, BTP, architecture, sport, mode, textile, design… un grand nombre de domaine, peuvent ou pourront avoir recourt à l’impression 3D dans les processus de conception.

Cette nouvelle manière de fabriquer des objets apporte de nombreux avantages… Des bonnes pratiques de conception et de choix des paramètres d’impression restent néanmoins à adopter pour éviter des ruptures de prématurées.

impression3D

Création de moules sur mesure

Grâce à son atelier de fabrication, il est possible de réaliser des moules sur mesures. Découper, percer, défoncer, chantourner, affleurer, riveter, coller, poncer, sabler, lustrer, meuler … Grâce à son plateau technique équipé d’un réseau pneumatique et électrique, un grand nombre d’opérations permettant l’assemblage et la réalisation de master de moules sur mesure sont réalisables.

SALLE_ATELIER_CONCEPTION
siege-mousse

Métrologie

Machine de mesures tridimensionnelles

La vérification précises des côtes d’une pièce réalisée en usinage de précision permet de vérifier la conformité de celles-ci par rapport aux écarts au nominal défini dans le cahier des charges client.

Le CCRC est équipé d’une salle de Metrologie dédiée et adaptée à la formation par la pratique de vos collaborateurs à la manipulation d’une MMT DEA (Hexagon metrology), d’un bras de mesure Hexagon Absolute Arm et du logiciel dédié Quindis. La salle est climatisée, créant les conditions parfaites de formation à la mesure tridimensionnelle.

Contactez-nous pour établir un devis de formation adapté à vos besoins !

SALLE_MMT

Contrôle ultrason Sonatest

Les ondes ultrasonores permettent de sonder de manière non-destructive l’état de santé matière des matériaux. Particulièrement utilisé sur les panneaux composites pour détecter les phénomènes de délaminage et de décollement. Cette technologie est également très utilisée dans le secteur du contrôle non-destructif des soudures métalliques.

Le CCRC possède un appareil portable de contrôle par Ultrason SONATEST D70, transportable sur chantier et personnalisable pour s’adapter à vos besoins.

Contactez-nous pour établir un devis de formation ou d’utilisation adapté à vos besoins !

sonatest

Production industrielle

Les outils du Lean management

lean-management

Besoin d’optimiser vos processus de production et augmenter la performance de votre entreprise tout en réduisant les risques pour vos employés ? Formez-vous aux outils du Lean management et créé une culture de l’amélioration continue au sein de vos équipes.

Les salles de formation et le plateau technique du CCRC permettent d’aborder le Lean Management de manière théorique et pratique.

Contactez-nous pour établir un devis de formation adapté à votre domaine d’activité !

Prévention des risques professionnels

équipement de protection individuelle

« La prévention des risques professionnels, c’est l’ensemble des dispositions à mettre en œuvre pour préserver la santé et la sécurité des salariés, améliorer les conditions de travail et tendre au bien-être au travail » Définition du site de l’INRS

Connaitre les EPI c’est savoir adapter sa protection à son activité professionnelle. La protection des salariés est inscrite au code du travail. La connaissance des droits et devoirs des employeurs et des salariés vous permettront de réduire l’exposition de vos collaborateurs aux risques de blessures et de limiter le développement des maladies professionnelles. 

Vous souhaitez connaitre les méthodes et bonnes pratiques permettant de mener une démarche de réduction des risques professionnels ? Former vos salariés à la connaissance des EPI et leur emploi ? 

Contactez-nous pour établir un devis de formation adapté à votre domaine d’activité !

 

SST : sauveteur secouriste au travail

SST

« Le sauveteur secouriste du travail (SST) est un salarié de l’entreprise. Son rôle est de porter les premiers secours à toute victime d’un accident du travail ou d’un malaise, mais aussi d’être acteur de la prévention dans son entreprise. » Définition INRS

A l’issu de la formation SST de 14h, les stagiaires possédant les aptitudes obtiennent un certificat valable 24 mois délivré par le réseau Assurance maladie / risques profesisionnels / INRS. Les salariés SST doivent se recycler lors d’une session de 7h afin de maintenir et d’actualisé ses compétences.

Vous souhaitez faire obtenir le certificat de sauveteur secouriste du travail à vos collaborateurs ? Contactez-nous pour toutes demande de renseignements.

Recherches populaires : Notre centre de formation sur Commercy